Accueil > Actualité > Le Parisien : Le projet immobilier de la Jonchère s’invite dans la campagne (...)

12 août 2019

Vu dans la presse

Le Parisien : Le projet immobilier de la Jonchère s’invite dans la campagne des municipales

Dans son numéro du 8 août 2019, le journal Le Parisien publie un article qui évoque le projet d’aménagement de la ferme de la Jonchère et se fait l’écho de mon opposition au projet du maire de modifier le PLU pour favoriser cette opération.

Rappel des faits

Ferme de la jonchère : Pourquoi une révision du PLU ?

Qui peut croire la justification du maire pour la révision du PLU [1] pour la ferme de la Jonchère ?

L’acheteur a présenté aux riverains il y a 18 mois un projet d’une résidence d’appartements. Il n’a jamais été question d’une résidence hôtelière ! D’ailleurs à ce jour aucun permis de construire n’a été déposé ! Comment le maire peut-il affirmer quelque chose qui n’existe pas ? Seul le permis de construire peut fixer la nature du projet. Or, encore une fois, aucun permis de construire n’a été déposé !!

Dans ces circonstances, le discours du maire manque de transparence et de respect envers les administrés et les riverains de la jonchère en détournant la vérité par une tentative vaine de justification de cette curieuse modification simplifiée du PLU. Pire encore, malgré mes demandes lors du dernier conseil municipal de Bussy-Saint-Georges, il a refusé la tenue d’une réunion sur la révision du PLU et ses conséquences, mais également l’organisation d’une concertation auprès des riverains dans le cadre de la démocratie participative.

Vous avez jusqu’au 23 août pour manifester vos remarques sur le site internet de la ville ou en vous rendant en Mairie.


L’article du Parisien

Le texte de l’article du Parisien

Le projet immobilier de la Jonchère s’invite dans la campagne des municipales

L’annonce de la construction de 130 logements dans le corps de ferme fait tousser l’opposition municipale.
PAR ALEXANDRE MÉTIVIER

SITUÉE EN SORTIE de Bussy-Saint-Georges, la Jonchère est un lieu prisé pour les mariages. Mais ça ne sera plus le cas très longtemps. Un projet de130 logements est en cours, piloté par le promoteur Gauthier Costentin Immobilier de Chanteloup-en-Brie. Les propriétaires, Luc et Sylvie Dinneweth, vendent et ont débuté leur déménagement. Mais le magasin Cuir Center, situé sur une partie du site, reste. La mairie précise qu’il s’agira de « logements non sociaux, du T2 au T5, avec 45 % d’espaces verts autour, une densité de l’ordre de 65logements à l’hectare, à l’identique du projet de remplacement de l’hôtel du Golf (NDLR la norme à Marne et Gondoire est de 85 logements par hectare). »

LA MAIRIE PRÉFÈRE « ACCOMPAGNER PLUTÔT QUE SUBIR »

La municipalité poursuit en précisant que ce projeta fait l’objet « de réunions publiques organisées par le vendeur et le promoteur », à partir de décembre 2017. « Il y avait un projet de 389 chambres au départ, mais nous n’avons pas donné suite, poursuit la mairie. On a enclenché la modification du PLU (NDLR : plan local d’urbanisme) et préféré de l’habitation plutôt que de l’hôtellerie. Accompagner plutôt que subir. » La municipalité ne voulait pas revivre la situation du mois de janvier dernier, quand 125 demandeurs d’asile avaient investi l’ancien hôtel Villa Bellagio, situé sur le boulevard de Lagny. Mais cette modification du PLU fait grincer des dents chez les opposants du maire Yann Dubosc (LR). Et s’invite dans la campagne des municipales. « C’est un leurre pour justifier la nécessité de densifier le PLU. n n’a jamais été évoqué ni présenté aux riverains, dénonce Chantal Brunet (L12). Si, par malheur le maire est réélu, une deuxième étape interviendra : la réalisation de constructions sur le terrain mitoyen, appartenant au même propriétaire, aujourd’hui classé terrain agricole. » Éjecté de son poste de maire adjoint, Loïc Masson (L.R.) a adressé une lettre ouverte aux habitants : «  Je me suis opposé publiquement à ce projet et j’ai condamné le recours à une méthode sournoise qui consiste en une publication du projet de modification et d’une consultation du dossier par les Buxangeorgiens en pleine période estivale.  » Candidat à la mairie, Laurent Moretti (LREM) se dit « contre le projet. Principalement vis-à-vis de la modification du PLU pour porter la valorisation du projet d’un promoteur. Je pensais que le PLU concernait des généralités et non un cas particulier ».


Voir en ligne : L’article du Parisien


[1Plan Local d’Urbanisme


Tags


Partagez cette page sur les réseaux sociaux


Un commentaire sur cette publication ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Les messages que vous déposez dans ce forum sont destinés à être rendus publics. Merci de ne pas y faire figurer d'information personnelle (adresse, téléphone, etc.). Sinon utilisez le formulaire de contact en bas de page.

Une idée ? Une réclamation ? Une question à me poser ?

Grâce à ce site Internet vous pouvez entrer directement en contact avec moi pour me faire part de vos idées, de vos réflexions sur la gestion de la ville de Bussy-Saint-Georges. Si quelque chose ne va pas, dites-le moi. Si quelque chose va, dites-le moi aussi ! Envoyez-moi toutes les questions que vous vous posez au sujet de notre ville. Je vous répondrai personnellement dans les meilleurs délais.

Actualité

Suivez mon actualité de conseiller municipal de Bussy-Saint-Georges.

Immobilier

La construction immobilière devient une obsession !

14 octobre 2019

Lors du conseil municipal du 10 octobre 2019, plusieurs révisions du P.L.U. (Plan Local d’Urbanisme) ont été adoptées par la majorité municipale avec pour conséquence un développement de la construction immobilière.

Lire
Police municipale

Les agents de la brigade canine mis à l’honneur

9 octobre 2019

Le ministre de l’Intérieur a attribué la médaille de la sécurité intérieure à deux agents de la police municipale affectés à la brigade canine. À défaut de remise officielle des médailles à Bussy-Saint-Georges, celles-ci leurs ont été remises lors du congrès de la police territoriale.

Lire
Dans la presse

Le journal "Le Parisien" revient sur le climat social tendu au sein de la mairie

3 octobre 2019

Comme je l’indique dans cet article, je suis consterné et préoccupé par le climat social interne et l’absence de dialogue social au sein de la mairie. Il s’agit bien d’une réalité et le syndicat CFDT l’a relayée avec la réalisation d’un tract...

Lire
Tribune

Ma tribune dans le Bussy Mag n°202

28 septembre 2019

Dans ma tribune publiée dans le magazine de la ville de Bussy-Saint-Georges j’évoque notamment le climat social dégradé et l’absence de dialogue social au sein de la mairie, la rentrée scolaire, l’inaccessibilité du gymnase Jazy et le très faible recours à la démocratie participative.

Lire
Mairie de Bussy-Saint-Georges

Un climat social tendu au sein de la Mairie de Bussy-Saint-Georges

20 septembre 2019

Cela fait un certain temps que je suis préoccupé par le climat social interne et l’absence de dialogue social véritable au sein de la mairie. C’est un sujet qui me tient à cœur, que je ne cesse de relayer afin que chacun prenne conscience de ce qui se joue en ce moment même pour ces hommes et ces femmes, agents du service public...

Lire
Pouvoir d’achat

Le pouvoir d’achat des Buxangeorgiens en baisse

20 septembre 2019

Les familles buxangeorgiennes ont subi en 2019 une hausse de la tarification de la cantine (1,83%) et du périscolaire (0,89%). Une très mauvaise nouvelle alors que la rentrée scolaire a eu lieu.

Lire
Voir tous les articles

Pour suivre l'actualité de Loïc Masson, abonnez-vous à sa newsletter en indiquant votre adresse mail.
Vous recevrez ensuite un email de confirmation (surveillez vos indésirables !).